À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 52 000 étudiantes et étudiants, et 400 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4EU+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4EU+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


Appelez-moi César

Par Boris Marme

La Samaritaine

Par Jean-Baptiste Minnaert, Jean-François Pousse

Une renaissance architecturale

Les examens du 2e semestre se tiendront du 16 au 25 mai 2022 en présentiel

Campagne d'inscription en formation professionnelle 2022-2023

Préparez dès à présent la faisabilité et l'organisation de votre projet de reprise d'étude pour l'année universitaire 2022-2023 !

La Faculté des Lettres de Sorbonne Université propose au public professionnel et aux entreprises des dizaines de formations de licence et master en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales.

Formation professionnelle


Écrire à l’encre violette

Par Aurore Turbiau, Margot Lachkar, Camille Islert, Manon Berthier, Alexandre Antolin

Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours

L'étoffe d'un roi

Par Sandra Martinez

Commerce des parures à la cour d'Espagne (1665-1700)

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Les règles et principes spécifiques

Les chapitres de cette section concernent plus spécifiquement certains aspects de l’intégrité scientifique en général mais aussi plus particulièrement dans les domaines des recherches ayant des implications en santé.

Les règles et principes spécifiques

La courtoisie s’impose en toutes circonstances et en particulier en cas de conflit entre les professionnels.

Honnêteté, transparence, fiabilité, bienveillance et respect sont les éléments clés des bonnes conduites entre professionnels.

En dehors de situations extrêmes, telles que des suspicions de falsification de données ou des situations de harcèlement, les intéressés parlent entre eux de leurs conflits ou désaccords et recherchent une conciliation avant de faire appel aux instances institutionnelles chargées de la déontologie, de l’intégrité scientifique et de l’éthique ou au médiateur de l’université.

Les ressources attribuées à un projet sont utilisées de manière honnête et transparente entre les professionnels impliqués.

Les liens hiérarchiques ne sont pas utilisés pour léser les moins gradés.

Les partenaires professionnels conviennent, idéalement par écrit, des contributions et des responsabilités individuelles attachées aux recherches durant leurs phases de conception, de réalisation, d’analyse, de publication et de valorisation.

Une liste prévisionnelle des signataires du ou des articles dérivés des recherches est établie a priori au moment de l’écriture des projets, notamment pour les positions clé des 3 premiers et 2 derniers auteurs. Cette liste est respectée si les engagements des individus qui la composent ont été respectés. Elle doit être modifiée dans le cas contraire. Elle est conforme aux recommandations de l’International Committee of Medical Journal Editors (ICMJE).

La recherche de financements est au cœur des préoccupations des chercheurs. Ces financements peuvent être publics et/ou privés.

Les principes suivants doivent être respectés vis-à-vis des financements privés :

  • L’autonomie et l’indépendance de l’institution à laquelle est rattaché le chercheur doit être préservée.
  • La liberté d’enseignement et de recherche ainsi que la liberté de méthodologie et de publication doivent rester garanties.
  • Les contributions financières sont régies par un contrat écrit passé avec les bailleurs de fonds décrivant toute exigence ou condition avec précision.
  • Aucune ingérence du financeur dans les résultats de la recherche ne doit être acceptée. Les décisions relatives au personnel et aux acquisitions demeurent de la seule compétence de l’institution ayant obtenu les fonds.
  • L’origine des fonds doit être connue et divulguée dans le cadre de la publication.
  • L’acceptation de fonds ne doit pas générer de conflits d’intérêts avec l’organisme financeur.

Les produits de santé sont cités en dénomination commune internationale sans relayer les messages du marketing et ce quel que soit le support (écrit, oral, en ligne).

La réglementation concernant les « cadeaux » et les conventions des industriels est respectée.

La gestion des financements publics est faite conformément aux règles de l’institution publique.

Un plagiat existe notamment dans les cas suivants :

  • utilisation de travaux (y-compris provenant de sources non publiées), d’idées (ycompris de structures) ou de formulations de tiers (personne étrangère au groupe considéré) sans indication correcte de la source ;
  • utilisation de travaux de tiers avec de légères modifications ou traductions, sans indication correcte de la source ;
  • réutilisation d’importantes parties de ses propres travaux provenant de publications dans des revues scientifiques et des projets de recherche ou de sources non publiées sans indication correcte de la source, surtout si des tiers ont contribué à ces travaux et projets (« autoplagiat ») ;
  • réutilisation de publications éditées en qualité de co-auteur sans indication correcte de la source.

L’indication de la source doit être explicite et, si approprié, doit permettre d’y accéder (a minima en amont d’un mot de passe).

La reproduction in extenso d’une source doit être faite entre guillemets.

La duplication d’un article (envoi du même document – ou d’une version légèrement différente – à deux journaux différents), sauf autorisation dûment documentée des éditeurs, est contraire à l’intégrité scientifique. Dans tous les cas, le second article doit citer le premier.

La faculté dispose d’un accès à un logiciel de détection de plagiat et une procédure de détection des plagiats, notamment pour les thèses de médecine et autres mémoires validant des diplômes délivrés par Sorbonne Université, a été mise en place.

Tous les enseignants-chercheurs de Sorbonne Université Médecine ont accès à ce logiciel.

Bien qu’il n’y ait pas de définition consensuelle de ce qu’est une revue prédatrice (voir cet article), les critères suivants permettent le plus souvent d’identifier ce type de revue dont l’objectif est de valoriser leurs profits aux dépends des auteurs, de la science et de son intégrité (voir aussi ce lien de l’Interacademy Partnership):

  • Procédures d’examen critique des manuscrits suspectes de complaisance et d’absence de rigueur (par ex. : pas d’information sur la décision prise par le journal et sur les commentaires de tous les examinateurs après soumission de leur revue). Site internet de piètre facture.
  • Nom proche d’une revue de référence non-prédatrice.
  • Frais abusifs de soumission, d’examen des manuscrits et/ou de publication.
  • Manque de clarté dans la description du processus d’examen des manuscrits et dans l’application de frais divers.
  •  Vérification de la conformité éthique et réglementaire de la recherche ignorée ou négligée.
  • Politique agressive et sans discernement de sollicitation des articles. Adresse de courriel de contact non-spécifique (par ex. @gmail.com).
  • Falsifications sur leur facteur d’impact ou leur indexation dans PubMed ou DOAJ.

Pour des raisons juridiques, il est imprudent de lister les revues « prédatrices » et Sorbonne Université Médecine a choisi de lister des revues présumées non-prédatrices dans les domaines de la santé qu’il est recommandé de privilégier pour soumettre des manuscrits et citer des publications. Voir https://sante.sorbonne-universite.fr/recherche-0/liste-des-revues-non-predatrices.
Il convient de refuser d’être examinateur d’articles soumis à une revue suspecte d’être prédatrice ou non « honorable ».
En cas de doute sur l’éditeur ou la revue, il est recommandé de consulter son entourage et les sites de référence accessibles en ligne (https://thinkchecksubmit.org/, https://doaj.org/ et https://oaspa.org/).
 La faculté de Médecine Sorbonne Université préconise le dépôt des prépublications, des manuscrits en libre accès et des manuscrits (pas les fichiers PDFs finaux)  acceptés pour publication dans les archives ouvertes gérées (https://hal.sorbonne-universite.fr/)  par notre bibliothèque universitaire, en conformité avec la Charte pour le libre accès aux publications adoptée par Sorbonne Université en 2019 qui liste de bonnes pratiques de publication.

 

Les résultats des recherches doivent être publiés de sorte à être diffusés de la manière la plus large et ouverte possible.
Une liste prévisionnelle des signataires du ou des articles dérivés des recherches est établie a priori au moment de l’écriture des projets, notamment pour les positions clé des 3 premiers et 2 derniers auteurs. Cette liste est respectée si les engagements des individus qui la composent ont été respectés. Elle doit être modifiée dans le cas contraire.
Les critères d’autorat proposés par l’International Committee of Medical Journal Editors (ICMJE) sont appropriés. Ils recommandent qu’un auteur réunisse 4 conditions :

  • Une contribution substantielle à la conception de l’étude, à l’acquisition, l’analyse ou l’interprétation des données ET …
  • La préparation ou la révision critique du contenu substantiel du manuscrit ET …
  • L’approbation de la version finale du manuscrit ET …
  • L’accord pour être comptable de tous les aspects du travail en garantissant que toute question relative à l’intégrité et à la validité du travail sont et seront résolues.

Les autres critères d’autorat indiqués dans les recommandations de l’ICMJE, notamment l’auteur chargé de la correspondance et les auteurs de groupes multiples, sont pertinents.
Les liens hiérarchiques et le fait d’être responsable d’une structure associée au travail ou d’avoir contribué au financement des travaux ne légitiment ni l’autorat systématique, ni la place d’un auteur dans la liste des signataires d’une publication.
Bien que des méthodes pseudo-objectives aient été proposées (voir l’article 1 et l’article 2) pour déterminer l’ordre des auteurs selon leur contribution, il n’y a pas de recommandation consensuelle sur la façon de déterminer la place des auteurs.
 La première page d’un manuscrit peut lister des « collaborateurs » qui ne réunissent pas les 4 conditions pour être auteur. Ces collaborateurs apparaîtront sur PubMed (code MeSH [IN]).
Les personnes nommément remerciées sur un manuscrit doivent donner leur accord.
Les affiliations des auteurs sont celles qui existaient au moment de la réalisation du travail.
Il est approprié de publier des résultats négatifs si ceux-ci sont perçus comme utiles.
La rétractation d’un article ou de l’autorat individuel est une marque d’intégrité scientifique.
Les conflits entre auteurs doivent tenter d’être réglés entre eux avant de faire appel au médiateur ou au référent à l’intégrité scientifique.
Sorbonne Université Médecine approuve les recommandations de l’Inserm en matière de signature des publications scientifiques.

 

(en construction)

(en construction)

(en construction)

 Lorsqu’un enseignant-chercheur ou un chercheur est sollicité pour intervenir auprès du public en tant qu’expert, il convient AVANT d’intervenir de :

  • Se faire préciser le périmètre de l’intervention en réservant sa réponse pour déterminer si on a bien le niveau d’expertise adéquate.
  • Se renseigner sur le média, soi-même ou auprès de collègues ou de son institution, pour déterminer si ce média est présumé « honorable ».
  • Indiquer ses éventuels liens d’intérêt.
  • Préciser les conditions à éventuellement respecter (relecture, révision des documents ou interviews, etc.).

Lorsqu’un enseignant-chercheur ou un chercheur est sollicité pour intervenir auprès du public en tant qu’expert, il convient PENDANT l’intervention de :

  • Rester dans son domaine d’expertise – ne pas prendre position hors de son domaine.
  • Rappeler son appartenance institutionnelle et ses éventuels liens d’intérêt.
  • Respecter son devoir de réserve, sachant que les universitaires et enseignants-chercheurs sont les seuls agents de la fonction publique qui ne sont pas tenus à un absolu devoir de réserve (dès lors qu’une certaine forme est respectée) : l’article L952‑2 du code de l'éducation affirme leur liberté d’expression.

Lorsqu’un enseignant-chercheur ou un chercheur est sollicité pour intervenir auprès du public en tant qu’expert, il convient APRÈS l’intervention d’exercer, si nécessaire, son droit de réponse.
Cibler son discours, aller à l’essentiel, être clair et précis en utilisant des termes non-techniques qui peuvent être compris par tous.
La communication sur les réseaux sociaux impose de :

  •  Garder présent à l’esprit que, volontairement ou involontairement, on représente toujours à un certain degré l’institution ou les institutions auxquelles on appartient.
  • Cibler le public auquel on souhaite s’adresser et l’objectif de sa communication.
  • Ne jamais rester anonyme.
  • Respecter le secret professionnel. Ne communiquer aucun contenu que vous ne partageriez pas avec un journaliste, une équipe concurrente ou un industriel.
  • Régler ses paramètres de confidentialité initiaux.
  • Vérifier ses sources d’informations afin d’éviter la désinformation et les rumeurs.
  • Masquer ou bloquer les comptes qui génèrent des insultes ou des contre-vérités.

 

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique