À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à
Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 52 000 étudiantes et étudiants, et 400 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4EU+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4EU+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


Bescherelle : Chronologie de l'histoire de la langue française

Par Frédéric Duval, Gilles Siouffi, Jacques Dürrenmatt, Agnès Steuckardt

Les inscriptions administratives en ligne ouvrent selon les cas dès le 27 juin et jusqu'au 20 juillet. Consultez le calendrier.

Inscriptions administratives 2022

Consultez dès à présent le calendrier des inscriptions administratives afin de connaître les dates selon votre situation et le niveau de diplôme souhaité.

La 1re campagne d'inscriptions administratives en ligne est ouverte selon les cas dès le 27 juin et jusqu'au 20 juillet.

La 2e campagne d'inscriptions aura lieu du 24 août au 28 octobre.

Inscription administrative 2022-2023


Ernest Thompson Seton

Par Thierry Laugée

Portraitiste du monde sauvage

Bescherelle : Chronologie de l'histoire de la langue française

Par Frédéric Duval, Gilles Siouffi, Jacques Dürrenmatt, Agnès Steuckardt

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

L’IPLESP à la pointe de la recherche sur la COVID-19

Dès le mois de janvier 2020, les équipes de l’Institut Pierre-Louis d'Épidémiologie et de Santé Publique ont engagé des travaux de recherche sur le SARS-CoV-2 et la COVID-19 dans des domaines très diversifiés : modélisation, surveillance, épidémiologie en population, épidémiologie clinique, virologie, évaluation thérapeutique, épidémiologie sociale.

 

Deux ans plus tard, il est possible d'en dresser un bref bilan :

  • une contribution majeure dans la modélisation de scénarios explicatifs et de contrôle de la pandémie, à destination des autorités de santé pour aider à la décision et la gestion de la crise sanitaire.
  • un positionnement national et européen de premier plan sur des thématiques allant de l'évaluation de l'efficacité de stratégies thérapeutiques et préventives de la Covid-19 "en vraie vie", à la prise en charge hospitalière et ambulatoire, le Covid-long, l'impact de la crise sanitaire sur la santé mentale...
  • la production de connaissances essentielles en santé publique sur la surveillance en médecine de ville, la séroprévalence et son évolution, les indicateurs de sévérité de l'infection, l'émergence de résistance, l'impact en population et hospitalier de la crise et du confinement.

Tous ces travaux ont pu être conduits grâce à une réorganisation des travaux que menaient ces équipes, l'obtention de financements importants (Investissements d'Avenir, ANR, Européen), la mise en place de nombreuses collaborations nationales et européennes, et surtout, par la volonté des chercheurs de l'IPLESP de contribuer à l'effort national et international de recherche sur cette émergence. Un partenariat privilégié, préexistant à cette crise mais renforcé pendant celle-ci, a été renouvelé avec l'ANRS-MIE. Au 1er avril 2022, ces recherches ont donné lieu à plus de 200 publications dont certaines dans des journaux prestigieux (Nature, Nature Medicine, Science, Lancet, ...). Cinq séminaires thématiques de l'IPLESP sur la Covid-19 ont été mis en ligne sur la chaîne Youtube de la faculté de médecine.
Cette pandémie n'est pas terminée et les recherches continuent. Parmi les travaux en cours, on peut citer la modélisation de la récurrence épidémique et les conditions de son contrôle, l'évaluation du statut sérologique de la population, l'exploration immuno-inflammatoire et clinique des patients atteints de Covid-long, l'évaluation en vraie vie des stratégies médicamenteuses de prévention des complications - notamment immunothérapies, chez les sujets à risque, l'impact médico-économique de la pandémie sur les prises en charge de maladies chroniques, ....

Fabrice Carrat

 

Interview de Vittoria Colizza

Le laboratoire de l'IPLESP s'est mobilisé pendant la crise du COVID, sur quels projets a travaillé votre équipe?

Nous avons travaillé sur plusieurs projets différents tout au long des différentes phases de la pandémie. Nous avons mobilisé notre laboratoire très tôt, en janvier 2020, pour estimer le risque d'invasion du SARS-CoV-2 depuis la Chine et le mettre à jour sur la base d'informations inédites rapidement disponibles, presque à l'heure près. Nous avons ensuite développé un modèle de transmission structuré par âge, capable d'intégrer des données de mobilité en temps réel (grâce à un partenariat avec les laboratoires d'Orange financé par l'ANR) pour tenir compte des changements de comportement dans le temps dus aux restrictions appliquées. Cette approche nous a permis de fournir une estimation précoce de l'impact du premier confinement, avant les données de surveillance, et elle a ensuite été mise à jour et utilisée tout au long de la pandémie pour : anticiper l'efficacité d'autres restrictions (par exemple, le 2e et 3e confinement, le couvre-feu), évaluer la fatigue pandémique et son impact sur l'adhésion aux mesures de distanciation sociale, anticiper les rebonds épidémiques dus à de nouveaux variants émergents avec une population de plus en plus vaccinée.
Un autre projet important sur lequel nous avons travaillé portait sur la transmission dans les écoles, pour laquelle il y a eu des connaissances limitées pendant longtemps en raison de la fermeture des écoles et de l'absence de tests chez les enfants. Très tôt, en mai 2020, nous avons identifié des protocoles pour rouvrir les écoles en toute sécurité, après le premier confinement. Puis, grâce à des données de contact à haute résolution collectées dans différents milieux scolaires, nous avons pu montrer comment les milieux scolaires favorisent la transmission et -en même temps- mettre en lumière l'efficacité variable de différents protocoles scolaires. Nous avons montré que le dépistage régulier des élèves à l'école permettrait de prévenir largement les cas tout en réduisant les journées d'école perdues. Dans ce cadre, nous avons également évalué l'intérêt de la vaccination des enfants comme moyen de réduire les infections et de préserver la fréquentation scolaire.
Tous ces résultats ont été présentés dans des rapports techniques communiqués aux autorités publiques pour éclairer leurs décisions, et mis à disposition en ligne.

Les modélisations sur lesquelles vous avez travaillé ont aidé le gouvernement à prendre des décisions. Pensez-vous que la population peut maintenant vivre avec ce virus?

Nous travaillons actuellement à l'évaluation des scénarios possibles pour le prochain hiver, ou en cas d'émergence d'un nouveau variant présentant des caractéristiques différentes de celles observées jusqu'à présent. De multiples variables entrent en jeu, et le défi le plus difficile réside dans notre compréhension de l'immunisation. Par exemple, dans le cas d'une population largement vaccinée comme en France, nous devons évaluer dans quelles conditions la diminution de la protection immunitaire au fil du temps peut entraîner une vague importante pour le système hospitalier, et comment structurer une campagne de vaccination pour la prévenir. Nous devons également tenir compte de la reprise de la circulation de la grippe, qui a été supprimée au cours des hivers précédents par l'application de restrictions strictes et de mesures de protection individuelle (par exemple, le masque).
Nous continuons à travailler sur les protocoles scolaires afin de pouvoir définir des seuils optimaux pour déclencher des protocoles adaptés à l'incidence qui augmente, sur la base d'un ensemble d'objectifs - par exemple, minimiser les perturbations scolaires et réduire le risque d'infection - pour se préparer à la prochaine rentrée scolaire.

Sur quels projets l'IPLESP travaille avec l'institut Pasteur, en lien avec le COVID?

Nous avons largement collaboré face aux variants émergents, pour anticiper leur impact sur l'épidémie et sur le système hospitalier, mais aussi sur la vaccination, en combinant une perspective au niveau de la population et une autre centrée sur des milieux spécifiques, comme l'école par exemple. La complémentarité de nos approches nous a permis, d'une part, de valider de manière croisée les résultats des modélisations face à de grandes incertitudes, et d'autre part, d'apporter des perspectives différentes à un même problème de santé publique (par exemple, sur la vaccination des enfants, avec l’évaluation du bénéfice au niveau de la population et pour les enfants eux-mêmes et leur scolarité).

Est-ce que des moyens supplémentaires ont aidé/accéléré la recherche?

Sans aucun doute les financements spécifiques au COVID (provenant d'organismes nationaux et internationaux) nous ont beaucoup aidés. Nous avons décidé d'abandonner tous nos projets en cours en janvier 2020 pour consacrer toutes nos ressources à la réponse à la pandémie. Cela a été possible grâce au dévouement total et sans relâche des membres du laboratoire, qui - malgré leur jeune âge professionnel (principalement des doctorants) et leur manque d'expérience spécifique en matière de réponse aux épidémies - ont travaillé sans relâche pour contribuer à améliorer notre compréhension de la pandémie et notre degré d'anticipation.
De même, la mobilisation de toute une communauté de scientifiques de différents domaines, par le biais d'agences telles que REACTing d'abord et ANRS-MIE ensuite, nous a considérablement aidé à la compréhension des multiples défis posés par l'agent pathogène (des aspects épidémiologiques aux aspects cliniques, virologiques et immunologiques, etc.). Les collaborations au niveau européen ont également fourni une perspective multinationale, nécessaire pour comparer les connaissances et tirer des enseignements des différents contextes épidémiques résultant de différentes trajectoires épidémiques (par exemple, un pays touché en premier par un nouveau variant émergent) et/ou de différentes gestions de la pandémie (par exemple, l'application de restrictions, le rythme de la campagne de vaccination).
Mais la clé de la réponse rapide a également été des collaborations bien établies qui préexistaient à la pandémie de COVID-19. La collaboration à long terme avec Santé publique France en temps de paix, ainsi que lors des précédentes épidémies, a permis une interaction solidement fondée sur une compréhension commune des questions de santé publique, des objectifs et des approches, ainsi qu'une communication informée des résultats et des limites de la modélisation. Tous ces aspects doivent être établis hors crise (en peacetime), afin d'être prêt à travailler ensemble lors d'une crise épidémique et de santé publique.
Pour l'avenir, je pense que le renforcement et la structuration de ces collaborations, en lien avec la communauté scientifique et médicale impliquée dans la lutte contre les pandémies, tout en assurant un financement dédié, sont essentiels afin d'assurer la préparation et la réponse aux menaces épidémiques émergentes.

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique