Ça se passe à Sorbonne Université

Tout voir

Découvrez nos vidéos, portraits, actualités, dossiers thématiques, parutions, illustrant l’engagement de celles et ceux qui font vivre Sorbonne Université au quotidien.

À vos côtés tout au long de vos études

Sorbonne Université soutient sa communauté étudiante tout au long de sa formation.

Au travers de ses nombreux dispositifs d'accompagnement, nous œuvrons à votre réussite et votre épanouissement personnel durant votre vie étudiante.

Nous sommes à vos côtés

Étudier à | Sorbonne Université

C’est participer à la grande aventure de la connaissance, s’accomplir dans ses études et se préparer à créer le futur.

Le Chœur & Orchestre de Sorbonne Université

Le Chœur et Orchestre

Chaque année, le Cosu réunit plus d’une centaine de jeunes musiciennes et musiciens, enthousiastes et passionnés, autour d’un projet musical ambitieux qui poursuit nos missions éducatives et de transmission des savoirs.

Recherche et Innovation

Sorbonne Université promeut l'excellence au cœur de chacune de ses disciplines et développe de nombreux programmes interdisciplinaires à même de répondre aux grands enjeux du 21e siècle.

Recherche et Innovation

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

En Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales / Médecine et métiers de la santé / Sciences et Ingénierie

Choisir Sorbonne Université, c’est intégrer un établissement pluridisciplinaire de renommée mondiale, donner le meilleur de soi-même pour suivre une formation de haut niveau, et rejoindre une communauté de plus de 52 000 étudiantes et étudiants, et 400 000 alumni dans le monde entier.

Arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales

La faculté des Lettres est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales. Ses domaines de spécialité sont multiples : les lettres classiques et modernes, les langues, lettres et civilisations étrangères, la linguistique, la philosophie, la sociologie, l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art et l’archéologie, la musicologie, les sciences de l’information et de la communication, les sciences de l’éducation et la formation des enseignantes et enseignants.

Médecine et métiers de la santé

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Sciences et Ingénierie

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la faculté des Sciences et Ingénierie s’attache autant à soutenir la recherche au cœur des disciplines qu’à favoriser les approches pluridisciplinaires pour répondre aux grands enjeux du 21e siècle. L’excellence académique est portée par ses enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux de recherche nourrissent la qualité des formations dispensées par la faculté.

Elle regroupe 10 membres couvrant toutes les disciplines des lettres, de la médecine, des sciences et ingénierie, de la technologie et du management. Cette diversité favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche, pour promouvoir en commun l'accès de tous au savoir.

Alliance 4EU+

L’Alliance 4EU+

Dans un monde qui change, Sorbonne Université s’est unie aux universités Charles de Prague, Heidelberg, Varsovie, Milan et Copenhague, pour créer l'Alliance 4EU+.

Avec un modèle novateur d’université européenne, 6 grandes universités de recherche intensive répondent ainsi aux défis qui s’imposent à l’Europe.

Les Alliances de Sorbonne Université


Histoire mondiale des impôts

Par Eric Anceau et Jean-Luc Bordron

de l’Antiquité à nos jours

Les Sources

Par Marie-Hélène Lafon

SOLIDARITÉ AVEC L'UKRAINE

Consultez la FAQ

La plateforme d'inscription aux activités culturelles et sportives connaît actuellement des problèmes techniques.

Journées portes ouvertes 2023 de la Faculté des Lettres

Venez participer aux journées portes ouvertes de la Faculté des Lettres 2023 ! Elles offrent l'opportunité de découvrir les formations de la Faculté, ainsi que de rencontrer vos futurs enseignantes et enseignants et de pouvoir échanger avec les différents services et la communauté étudiante.  À destination de tous et de toutes, elles ne nécessitent pas d'inscription préalable.

JPO 2023


Les figurations visuelles de la parole, du son musical et du bruit, de l’Antiquité à la Renaissance

Par Sébastien Biay, Frédéric Billiet et Isabelle Marchesin

Émile

Par Céline Spector

Rousseau et la morale expérimentale

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

193

Parcours de licence

192

Parcours de master

13

Sites et campus

Hugo Bottemanne

Hugo Bottemanne

Philosophe et clinicien de l'esprit

Philosophie et psychiatrie s’enrichissent mutuellement lorsqu’elles dialoguent.

À la croisée du soin, de la recherche et de l'enseignement, le psychiatre Hugo Bottemanne abolit les frontières entre les disciplines scientifiques, littéraires et médicales autour des sciences de l’esprit.

C’est entre les murs chargés d’histoire du pavillon de la Force qu’exerce le jeune psychiatre et chef de clinique Hugo Bottemanne. Les nombreuses créations artistiques qui ornent aujourd’hui le service de psychiatrie de la Pitié-Salpêtrière semblent avoir effacé le lourd passé de cette ancienne prison pour femmes désormais lieu de soin et de recherche.

À 31 ans, Hugo Bottemanne poursuit son rêve d’enfant : comprendre l’origine de nos états mentaux comme les croyances, les perceptions et les émotions. « Je suis tombé amoureux de la psychiatrie lorsque j’avais douze ans en découvrant qu’on pouvait explorer les mystères de l’esprit », se souvient-il. Adolescent, il dévore les livres de philosophie et de psychanalyse, une façon de répondre à ces questions fondamentales. Devenir psychiatre est pour lui une évidence. « Il y a bien d'autres façons d’aborder la question de l’esprit : la philosophie, la psychologie, les neurosciences, explique-t-il. Mais la psychiatrie me semblait allier, dans le rapport à l’autre, la compréhension théorique et l’ancrage dans le réel au service de la santé mentale. »

Faire dialoguer philosophie et psychiatrie

Déçu par le bachotage inhérent aux études de médecine, il débute en parallèle un cursus de philosophie à la faculté des Lettres de Sorbonne Université et rencontre la philosophe Anouk Barberousse qui devient sa directrice de recherche. « Elle m’a guidé au travers de tout mon cursus avec une grande douceur, précise-t-il, m’ouvrant les yeux sur des dimensions insoupçonnées de ma pratique clinique et impactant en profondeur le médecin que je suis devenu. » Un parcours exigeant qui lui impose une discipline de vie au cours duquel il découvre la philosophie de l’esprit, un domaine au carrefour des sciences cognitives et de la philosophie. Une révélation « venant répondre aux questions qui [l]e hantaient depuis l’enfance. »

Pendant son cursus, il s’intéresse à la théorie du cerveau bayésien, une conception innovante selon laquelle notre cerveau utilise des croyances probabilistes définies comme des estimations statistiques pour traiter les informations sensorielles et décider des actions à réaliser. « Cette théorie qui fait du cerveau une machine à prédire remet en cause nombre de positions métaphysiques sur la perception, l’action, les affects, et les croyances », indique-t-il. Elle bouscule également nos représentations des troubles psychiatriques, abrasant la frontière entre le normal et le pathologique en psychologie. Elle est à l’origine d’une véritable rupture épistémologique. »

Lors de son premier stage d’internat à la Pitié-Salpêtrière, il rencontre le Pr. Philippe Fossati, chef de service de psychiatrie, avec qui il fait sa thèse de médecine à l’Institut du Cerveau. « Il m'a permis de mettre en musique, sur le plan expérimental et clinique, le travail conceptuel qui s’était tissé avec la philosophie de l’esprit. Pendant trois ans, nous avons exploré les effets des mécanismes associés à la génération et à l’évolution des croyances, en particulier chez les patients souffrant de dépression sévère. » Dans le service du Pr. Fossati, il se spécialise dans la dépression, et étudie notamment l’effet de la kétamine, un traitement d’action rapide, sur les croyances négatives des patients ayant une dépression résistante aux traitements.

Humaniste moderne, le jeune psychiatre complète sa thèse de médecine soutenue en 2019 par un doctorat en philosophie et en sciences cognitives en codirection avec ses deux mentors, la philosophe Anouk Barberousse et le psychiatre Philippe Fossati. Un travail translationnel à la frontière de deux disciplines « qui s’enrichissent mutuellement lorsqu’elles dialoguent », soutient-il. S’appuyant sur les fondements philosophiques et scientifiques de la théorie du cerveau bayésien, son travail explore l’origine du contenu des croyances ou encore ce qui détermine la valence affective d’une expérience (son caractère agréable ou désagréable), en mobilisant notamment le concept d’intéroception. « Ce concept, qui a révolutionné la compréhension des émotions, désigne la façon dont le cerveau prédit et interprète les signaux qui viennent du corps, comme les battements du cœur ou la motilité viscérale ». L'intéroception pourrait, selon le chercheur, constituer une clef pour comprendre les troubles de l’humeur.

L’enseignement, fruit de la clinique et de la recherche

Pendant son clinicat, il rencontre la psychiatre Lucie Joly, spécialisée en psychiatrie périnatale. Avec elle, il s’investit dans la prise en charge de la dépression périnatale, un trouble de l’humeur survenant chez environ 10 à 20% des femmes dans l’année qui suit l’accouchement. Dans leur livre Dans le cerveau des mamans publié en septembre dernier, ils mettent à profit les recherches sur le cerveau bayésien pour mieux comprendre comment la communication entre corps et cerveau détermine l’expérience maternelle pendant la grossesse, et provoque des phénomènes mystérieux comme la dépression du postpartum, le déni de grossesse ou la grossesse fantôme. « La psychiatrie périnatale est très centrée sur le nourrisson, souligne le chercheur. Nous voulions remettre l’accent sur l’impact des modifications cérébrales chez la mère pendant la grossesse et les premiers mois de la maternité, en nous intéressant particulièrement aux mécanismes prédictifs impliqués dans l’intéroception maternelle. »

Le jeune chercheur et clinicien s’investit également dans l’enseignement au sein de Sorbonne Université, participant à la formation en psychiatrie des étudiantes et étudiants de médecine et de maïeutique : « J’essaie d’intégrer des éléments de philosophie de l'esprit à leur formation clinique. Nous nous intéressons, par exemple, aux croyances qui peuvent émerger chez un patient lors d’une consultation et la manière dont elles impactent sa trajectoire médicale ».

Soucieux de rendre accessible la recherche à la société, il organise depuis un an les « Conférences de la Salpêtrière » en collaboration avec Sorbonne Université et l’Institut du Cerveau. Ce cycle de conférences propose au grand public une initiation aux sciences de l’esprit avec des intervenants spécialisés en philosophie, en neurosciences ou en sciences humaines.

Polymathe insatiable, Hugo Bottemanne a réussi, à travers son parcours et ses projets, le pari ambitieux de faire interagir des disciplines complémentaires au service des patients et de la communauté étudiante et scientifique.

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux.

Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à | la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Les mondes de Saturne

Par Sébastien Charnoz, Sandrine Vinatier, Sandrine Guerlet, Alice Le Gall

Les mystères de Saturne révélés !

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique

Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum